Facebook : changement du logo de l’entreprise

Facebook, l’enseigne créée par Mark Zuckerberg en 2004, a décidé de changer de logo, qui démontre que plusieurs applications et services font désormais partie de l’entreprise.

C’est via un communiqué que le géant de la Silicon Valley, a révélé le nouveau logo de l’entreprise. Ce dernier, sobre, compte uniquement des lettres capitales qui forment le mot « facebook », avec plusieurs teintes de couleurs.

Le premier objectif est de faire une distinction entre l’entreprise facebook et le réseau social qui ont le même nom. Ce dernier gardera sa typographie et son « F » bleu. Le second objectif est de démontrer une transparence avec les utilisateurs concernant ses nombreux services.

Bientôt, le réseau social Instagram, les messageries Messenger et WhatsApp, la plateforme de co-working Workplace ou bien les nombreux produits comme l’écran connecté Portal et le casque de réalité virtuelle Oculus compteront tous le logo facebook, qui signale leur appartenance à l’enseigne.

Les « Instagram By Facebook » ou bien « WhatsApp By Facebook » en bas des pages de connexion des applications citées seront bientôt remplacés par un « From Facebook » qui sera accompagné par le nouveau logo coloré.

Un déploiement progressif :

Pour débuter, le nouveau logo de l’entreprise sera appliqué aux quatre applications principales de l’entreprise. Concernant le réseau social Facebook et l’application Messenger, le logo apparaitra avec un lettrage bleu. Pour la messagerie WhatsApp, c’est un lettrage vert qui sera réservé, et un lettrage orange, rouge et violet pour Instagram.

« Modifier ainsi la marque nous permet de mieux communiquer sur la structure qui la porte auprès des personnes et des entreprises qui utilisent ses services pour se connecter, partager, construire des communautés et agrandir leurs publics », explique Antonio Lucio, le directeur marketing de Facebook, dans le communiqué en question.

Pour une plus grande transparence :

Depuis le mois de juin 2019, l’entreprise facebook avait déjà commencé à introduire en bas de chaque application « à partir de Facebook ». Le réseau social, qui compte près de 2,4 milliards d’utilisateurs chaque mois sur ses nombreux services, est accusé d’avoir un trop grand monopole de la part de plusieurs élus politiques américains.

Elizabeth Warren, candidate à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020, encourage un démantèlement des géants de la Silicon Valley, car elle estime que ce genre d’entreprises sont à l’origine d’atteinte au droit à la vie privée des consommateurs.

Mark Zuckerberg, lui, est prêt à défendre ses intérêts et envisage même de poursuivre en justice le gouvernement fédéral si de telles sanctions étaient confirmées. Durant une intervention publique, l’homme d’affaires a représenté son entreprise comme une élite de l’économie américaine, l’une des rare à pouvoir tenir tête aux géants chinois qui émergent.

Avec le lancement de son nouveau logo, l’entreprise facebook essaie donc de répondre aux nombreuses critiques sur la gestion des données personnelles. En effet, en indiquant sur chaque application ou produit qui appartient au groupe son origine, facebook assurera une meilleure transparence.

 

Apple prend ses distances avec les GAFA

Google : une mise à jour importante à venir ?

Raccourcissement des URLS en Ligne : quels réducteur choisir

Google déploie les Shopping Ads sur Youtube

L’importance du référencement naturel

Vitesse du site : Google propose un nouveau rapport dans Search Console

Facebook : changement du logo de l’entreprise

Récupération et rachat des noms de domaine expirés en SEO : comment et pourquoi ?

Récupération et rachat des noms de domaine expirés en SEO : comment et pourquoi ?

Dans le monde du SEO, les domaines expirés sont évoqués depuis de nombreuses années. Durant cet article, nous vous présentons les domaines en question, leur utilité pour le référencement naturel, les nombreux risques à éviter, et comment identifier les meilleurs domaines expirés à récupérer.

Définition d’un domaine expiré :

Un nom de domaine expiré représente un domaine non renouvelé par son registrant, que ce soit une personne physique ou morale ayant acheté ce dernier auprès d’un registar. Un registar est une société qui se spécialise dans l’enregistrement de noms de domaine sur le net.

Pour Google et les moteurs de recherche, il s’agit d’un site qui a été en ligne et qui est passé hors ligne à cause de l’arrêt de la réservation du domaine.

L’intérêt des domaines expirés pour le référencement naturel :

Depuis maintenant plusieurs années, les noms de domaine expirés attirent de plus en plus les référenceurs pour plusieurs raisons. D’abord, dans l’histoire de Google, le moteur de recherche permet aux domaines qu’il connait déjà depuis un temps de se positionner plus rapidement dans les résultats de recherche, même si ces derniers sont expirés.

En effet, s’il possède une base assez solide de backlinks et domaines référents de qualité, un nom de domaine expiré représente toujours un intérêt. Avec l’acquisition de ce genre de domaines, le référenceur peut gagner quelques mois de mise en route. Il s‘agit d’un véritable accélérateur de croissance SEO.

Les principaux risques à éviter :

En faisant l’acquisition d’un nom de domaine expiré, le pire des risques que vous pouvez rencontrer est d’acheter un domaine déjà pénalisé par Google et qui ne rapportera rien. Il s’agit donc d’une petite perte de temps et d’argent.

L’identification et le rachat des noms de domaines expirés sur le net :

Afin d’identifier les domaines  expirés qui peuvent apporter une forte valeur ajoutée, on retrouve plusieurs moyens aussi bien gratuits que payants. Parmi les nombreux sites et outils qu’on trouve sur internet, on vous parle de YouDot.io, une plateforme française et gratuite, leader en Europe dans la récupération de noms de domaine expirés.

La plateforme permet d’abord la recherche des meilleurs domaines expirés avec son système de filtres SEO et la recherche avancée, mais aussi la précommande et l’enchère sur les domaines trouvés.

Après l’achat d’un nom de domaine expiré :

Après avoir effectué l’achat du domaine, il ne reste plus qu’à monter son site internet dessus, commencer à ajouter des contenus et débuter le travail d’optimisation afin d’exploiter tout son potentiel.

Dans le cadre d’une stratégie PBN (Private Blog Network), YouDot a lancé une nouveauté. Il est désormais possible de créer un PBN directement à partir de votre compte grâce au nom de domaine expiré.

La stratégie PBN est une stratégie avancée de netlinking avec une efficacité éprouvée. Les référenceurs, en exploitant les domaines expirés, ont recours à cette dernière afin de pousser leurs « money site ».

 

Avec votre agence Ajoo créez un site internet à votre image.

Apple prend ses distances avec les GAFA

Google : une mise à jour importante à venir ?

Raccourcissement des URLS en Ligne : quels réducteur choisir

Google déploie les Shopping Ads sur Youtube

L’importance du référencement naturel

Vitesse du site : Google propose un nouveau rapport dans Search Console

Facebook : changement du logo de l’entreprise

Récupération et rachat des noms de domaine expirés en SEO : comment et pourquoi ?

Auditer efficacement son site web, comment s’y prendre ?

Pour effectuer certaines actions sur le web, il est recommandé de réaliser un audit de son site web. Votre agence Ajoo vous présente pour cela 7 astuces afin d’auditer efficacement son site internet. En effet, le site web est une partie importante pour toute entreprise afin de rester compétitive. 

Les enseignes doivent donc veiller à ce que leurs sites proposent la meilleure expérience possible pour les visiteurs. Il devient ainsi nécessaire de réaliser un audit des plateformes, qui s’article autour de points cruciaux.

Une inspection de la disposition et de l’ergonomie :

Il faut donc débuter par l’examen de la disposition et de l’ergonomie du site web. On étudie ainsi la structure des pages, en identifiant la position du header, du footer et de la zone principale. Le site en question doit tout d’abord être conforme au principe de lecture. Pour cela il faut adapter les axes de navigation come les menus ou le moteur de recherche afin d’assurer une lecture simple. Le contenu proposé doit aussi être pertinent pour le lecteur.

Evaluation des options de navigation :

Afin d’évaluer les différentes fonctionnalités, il faut cerner les éléments et la profondeur de navigation et analyser le nombre de clics à faire afin d’accéder à un contenu. La navigation se doit d’être pratique         et simplifiée, alors que les informations doivent être accessibles en seulement quelques clics, même dans le cas d’informations particulières.

Evaluation de la vitesse de chargement du site web :

La célérité de chargement du contenu du site fait également partie des priorités à évaluer. Pour mieux appréhender le temps de chargement, il est recommandé de vider le cache de navigation, comme un visiteur qui se rend sur votre site web pour la première fois.

Analyse du contenu réactif :

Pour cela, il faut étudier les différentes fonctionnalités « responsives » avancées. Il faut aussi déterminer si le site compte des contenus adaptatifs. Il est conseillé de recharger la page de navigation puisque ce genre de contenu est généré par le logiciel chargé de la gestion du contenu, en fonction de l’appareil de navigation.

Analyse des images réactives :

Les images réactives doivent également être analysées. Il s’agit des contenus multimédias les plus importants pour un site web. C’est également l’un des éléments les plus pesants pour une plateforme web. Les images devront donc s’afficher en fonction des paramètres du site web.

Examen de la page internet :

Il s’agit d’une étape qui permet de revenir avec plus de détails sur la vitesse de chargement d’une page. Pour cela, vous devrez avoir recours à des outils en local et à distance. Dans ce cas-là, on se focalise sur les recommandations émises par les outils en question pour l’optimisation.

Identification du système de gestion de contenu et le framework JavaScript :

La détermination du langage et des frameworks utilisés est également une étape importante, permettant l’identification de la pérennité d’un site internet. Il s’agira d’une base afin d’effectuer soit même les mises à jour du site internet.

 

Parmi les autres astuces pour un audit réussit de son site web, on peut évoquer la comptabilité W3C HMTL et CSS ou le contrôle et la validité de l’accessibilité.

Apple prend ses distances avec les GAFA

Google : une mise à jour importante à venir ?

Raccourcissement des URLS en Ligne : quels réducteur choisir

Google déploie les Shopping Ads sur Youtube

L’importance du référencement naturel

Vitesse du site : Google propose un nouveau rapport dans Search Console

Facebook : changement du logo de l’entreprise

Récupération et rachat des noms de domaine expirés en SEO : comment et pourquoi ?

Réduction du temps de chargement d’un page web en 5 techniques

Sur internet, une durée de chargement importante d’une page web est un véritable fléau pour n’importe quel site web. En effet, les internautes se lassent rapidement de l’attente et passeront à une autre plateforme traitant du même sujet que la votre. Pour la satisfaction client et le taux de conversion des visiteurs, chaque seconde est importante

De plus, le temps de chargement d’un site internet présente un véritable impact sur sa position sur les moteurs de recherche puisque l’algorithme Google prend en compte ce paramètre depuis près de 10 ans.

Votre agence Ajoo vous présente 5 techniques simples à utiliser qui permettent réduire la durée de chargement de son site web.

Les facteurs qui influent la rapidité d’un site internet :

Parmi les facteurs qui influent régulièrement sur la vitesse de chargement d’un site, web, la taille des fichiers. Plus la quantité des données est importante, plus le temps de chargement augmentera.  D’un autre côté, l’attente des utilisateurs est de plus en plus importante et les différents sites web ont tendance à prendre du poids. Ils s’en trouvent ainsi alourdis.

L’évaluation de la vitesse d’un site internet :

Afin d’évaluer la vitesse d’un site web, plusieurs outils fiables sont mis à votre disposition. PageSpeed Insights de Google, Website Grader et DareBoost dont les plus utilisés. Il s‘agit de services qui servent à analyser les performances d’un site et mettre en relief ses points faibles.

Les 5 techniques pour réduire la durée de chargement de votre site :

La première technique pour la réduction de la durée de chargement d’une page web et l’optimisation des images. Ces dernières demandent beaucoup de bande passante et il faut donc commencer par les redimensionner. Si plusieurs webmasters définissent juste la taille d’affichage dans les déclarations CSS, il est conseillé de redimensionner ses images avant de les intégrer au site web.  Une autre technique permet de compresser des images avec des outils gratuits comme tinypng.com. La taille de ces dernières s’en trouve réduite tout en préservant la qualité.

On retrouve ensuite l’utilisation de la mise en cache. Cela empêche les visiteurs de télécharger les mêmes images à chaque chargement d’une page. En activant la mise en cache du navigateur, le temps de chargement est fortement réduit.

Troisième technique à utiliser, l’activation de la compression. Cela équivaut à archiver le site internet dans un dossier.zip. La fonctionnalité en question permet une réduction importante de la taille d‘une page web et ainsi accélérer son chargement.  En effet, le taux de compression des fichiers HTML et CSS peut atteindre 50 à 70 %.

L’avant dernière ethnique est l’optimisation des fichiers CSS. En effet, les déclarations CSS sont chargées avant l’affichage d’une page. Plus leur chargement prend du temps, plus les internautes devront attendre. Il faut donc examiner ses feuilles de style CSS afin de supprimer les déclarations inutiles. Une fois ces déclarations superflues supprimées, il faut réduire la taille des fichiers CSS en éliminant les espaces superflus.

 

Enfin, il est conseillé de placer les Scripts sous la ligne de flottaison. Sur plusieurs sites, ces scripts sont placés en haut de page, ce qui oblige les visiteurs à attendre. En plaçant les fichiers JavaScript en bas de la page, une plus grande partie du contenu peut se charger. 

Apple prend ses distances avec les GAFA

Google : une mise à jour importante à venir ?

Raccourcissement des URLS en Ligne : quels réducteur choisir

Google déploie les Shopping Ads sur Youtube

L’importance du référencement naturel

Vitesse du site : Google propose un nouveau rapport dans Search Console

Facebook : changement du logo de l’entreprise

Récupération et rachat des noms de domaine expirés en SEO : comment et pourquoi ?

GAFA et antitrust : Facebook première cible de l’enquête

Dernièrement, un grand nombre d’états américains ont lancé une enquête sur les pratiques commerciales du réseau social Facebook, et surtout sur sa gestion des données personnelles. Il s’agit seulement d’une première étape d’une longue série d’investigations sur la domination des GAFA. En effet, Google, Apple et Amazon seront également touchés par ces enquêtes antitrust durant les prochains mois.

C’est donc une grande coalition d’Etats américains, dont New York, qui ont lancé cette enquête qui concerne la gestion des données personnelles des utilisateurs. « Cette enquête se concentre sur la domination de Facebook dans l’industrie et la conduite potentiellement anticoncurrentielle qui en résulte », confie Letitia James, procureure générale de l’Etat de New York.

L’Etat en question dispose d’un outil permettant de déterminer si les agissements du réseau social mettent en péril les données personnelles des utilisateurs. Fin juillet 2018, Facebook avait déjà été condamné à une amende de 5milliars de dollars, par l’autorité américaine de régulation des communications, un record enregistré.

De plus, les récentes acquisitions de messageries Instagram et WhatsApp font aussi l’objet d’une investigation de la part des autorités fédérales. Ces dernières soupçonnent le groupe de Mark Zuckerberg de vouloir étouffer toute concurrence.

« Est-ce trop de pouvoirs pour une seule entreprise? Ces acquisitions doivent-elles être défaites? Voilà les principales questions sur lesquelles les Etats vont se pencher », indique Michael Carrier, enseignant à l’université Rutgers.

Google le prochain sur la liste ?

Cette investigation de Facebook devrait seulement être une première étape d’une longue série d’enquêtes sur les différents géants de la Silicon Valley. On retrouve ainsi de nombreux procureurs généraux, qui représentent une large coalisation d’Etats américains, qui a annoncé que de grands groupes de la technologie s’orientent vers des pratiques anticoncurrentielles afin d’éliminer toute concurrence et ainsi placer des barrières pour d’éventuels nouveaux venus.

Le moteur de recherche Google a lui-même confirmé qu’il faisait partie des différents groupes visés par l’enquête. Via un communiqué en ligne, il indiquait que le ministère de la justice lui avait demandé des documents sur d’anciennes enquêtes.

Selon les détracteurs du géant de la recherche en ligne, ce dernier aurait tendance à imposer des clauses beaucoup trop restrictives dans les contrats qu’il passe avec des sites tiers, qui empêchent ainsi ses concurrents de mettre leurs publicités sur les plateformes en question.

« Les services de Google aident les gens au quotidien, proposent beaucoup de choix aux consommateurs et soutiennent des milliers d’emplois et des petites entreprises sur l’ensemble du pays », explique Jose Castaneda, un porte-parole du groupe.

La domination des GAFA source du problème ?

En résumé, de hautes autorités américaines craignent une hégémonie trop importante de quelques structures de la technologie sur les communications et le commerce. Ce sont surtout Google et Facebook qui sont dans l’œil du cyclone, principalement après l’éclatement du scandale Cambridge Analytica durant le mois de mars 2018.

Enfin, Amazon et Apple devraient rapidement être touchés par ces enquêtes. Le premier occupe une place trop dominante dans le monde du commerce en ligne, alors que la marque à la pomme est soupçonnée de désavantager ses rivaux qui essayent de proposer leurs services sur App Store.

 

Vous souhaitez créer un site internet à votre image, votre agence Ajoo est là pour vous !

Apple prend ses distances avec les GAFA

Google : une mise à jour importante à venir ?

Raccourcissement des URLS en Ligne : quels réducteur choisir

Google déploie les Shopping Ads sur Youtube

L’importance du référencement naturel

Vitesse du site : Google propose un nouveau rapport dans Search Console

Facebook : changement du logo de l’entreprise

Récupération et rachat des noms de domaine expirés en SEO : comment et pourquoi ?

Renforcement de la confidentialité des données : Google présente plusieurs nouveautés

Comme le dit l'adage, si c’est gratuit, c’est toi le produit. Dans le but de remédier à ce sentiment de plus en plus important auprès des utilisateurs, le moteur de recherche Google souhaite leur assurer un meilleur contrôle des données. Plusieurs nouveautés verront ainsi le jour. Google vient d’annoncer une série de mesures sur ses produis afin d‘offrir une meilleure sécurité des données.

Aujourd’hui, les scandales sur l’utilisation des données personnelles par de nombreux sites et réseaux sociaux sont devenus monnaie courante et la confiance des utilisateurs par les géants du web ne cesse de diminuer.

C’est pour cela que Google décide de prendre un nombre de mesures afin de renforcer la confidentialité des informations et proposer aux utilisateurs une meilleure sécurité.

Un nouveau mode incognito sur Google Maps :

Afin d’éviter de garder un historique sur les actions que l’utilisateur ne souhaite pas archiver, la présence d’un mode incognito est nécessaire sur les navigateurs. Ce mode, mis en place sur Youtube il y a maintenant un an, voit désormais le jour sur Google Maps. Lorsqu’il est activé, le mode incognito permet de ne pas enregistrer les recherches effectuées sur le compte Google. Les informations en question ne seront ainsi pas utilisées pour personnaliser l’expérience de l’utilisateur.

Mise en place de la suppression automatique sur Youtube :

Depuis, le mois de mai 2019, Google permettait aux utilisateurs d’automatiser la suppression de certaines données sur le web et les applications. Il s’agit plus précisément d’un temps limite de conservation des données. Les historiques de localisation sur le compte Google peuvent également être supprimés. Les données ne restent pas conservées plus de 3 ou 18 mois selon le choix de l’utilisateur. Il s’agit d’une fonctionnalité qui est désormais présente sur YouTube, avec le même fonctionnement.

L’assistant Google et la notion de vie privée :

Google permet désormais aux internautes de mieux gérer leurs données dans l’Assistant. Ces derniers pourront lui demander des informations sur la sécurité des données et également changer de confidentialité directement avec la commande vocale. Enfin, vous pouvez supprimer en une phrase l’historique des recherches vocales sur une période choisie.

Une amélioration du gestionnaire de mots de passe :

Le Check-up sécurité vise à centraliser les différentes actions afin de mieux sécuriser un compte. Il englobe la gestion des appareils connectés, l’accès d’applications tierces, ou le numéro de téléphone de récupération. De la même Façon, Google renforcera son gestionnaire de mots de passe avec un « Password Checkup ». Ce dernier permettra de vérifier si les mots de passe qui ont été choisis sont sécurisés, ou si ces derniers ont déjà été impliqués dans des fuites de données.

 

D’une manière générale, Google essaie de se conformer de plus en plus au RGPD. Il essaye pour cela de mettre en place de plus en plus de fonctionnalités pour assurer aux utilisateurs une meilleure protection de leurs données privées. Malgré cela, certaines initiatives rencontrent plusieurs critiques, comme la suppression automatisée des données, qui est réduite à un intervalle donné.

Apple prend ses distances avec les GAFA

Google : une mise à jour importante à venir ?

Raccourcissement des URLS en Ligne : quels réducteur choisir

Google déploie les Shopping Ads sur Youtube

L’importance du référencement naturel

Vitesse du site : Google propose un nouveau rapport dans Search Console

Facebook : changement du logo de l’entreprise

Récupération et rachat des noms de domaine expirés en SEO : comment et pourquoi ?