Vitesse du site : Google propose un nouveau rapport dans Search Console

Désormais, le moteur de recherche Google propose un nouveau rapport dans Search Console. Ce dernier permet la surveillance de la vitesse de votre site web.

La vitesse des pages web, un véritable enjeu :

Comme cité précédemment, Google vient de déployer de façon officielle le rapport de vitesse sur Search Console. Ce dernier se trouve en haut de la partie Amélioration, sur le panneau de gauche de Search Console, avant Ergonomie mobile. Il s’agit d’un rapport permettant la résolution des problèmes liés à la vitesse des pages du site.

Selon Google, le taux de rebond augmente de 32% dans le cas où le chargement passe de 1 à 3 secondes, et augmente de 106% lorsque le temps de chargement passe de 1 à 6 secondes. De plus, les pages que le moteur de recherche considère comme trop lentes sont généralement rétrogradées dans les résultats de recherche.

Le taux de rebond est un indicateur permettant de mesurer le pourcentage des visiteurs qui entrent sur une page web et qui quittent le site après sans consulter d’autres pages.

Rapport de vitesse Search Console sur mobile et sur PC :

Le nouveau rapport de vitesse est divisé en deux parties : mobile et ordinateur. L’utilisateur peut alors visualiser le nombre des URLs que Google considère comme lentes (apparaissent en rouge), à vitesse modérée (orange) et rapides (vert). Depuis le 18 aout 2019, on peut consulter l’évolution globale des performances du site.

Sur les deux rapports mobile et ordinateur, on retrouve une liste des problèmes liés aux pages les plus lentes. Il peut s’agir d’un FCP (first contentful paint, le délai avant qu’un premier élément n’apparaisse sur la page), trop élevé. Des informations sont ainsi fournies et l’utilisateur peut valider la correction. Les pages dont la vitesse est considérée comme modérée peuvent également faire l’objet d’une correction.

La détermination de la vitesse des pages web par Google :

Afin de calculer la vitesse de chargement des pages web, Google se repose seulement sur le FCP (présenté précédemment) et le FID (first input delay, le délai avant que le navigateur réagisse à une interaction avec le site). Sur mobile comme sur ordinateur, un FCP inférieur à 1s équivaut à un chargement rapide, moyen si entre 1 et 3 secondes et lent si plus de 3 secondes. Concernant le FID, votre site est considéré comme rapide si le FID est inférieur à 100ms, moyen entre 100 et 300ms et lent si plus de 300ms.

Il s’agit de données qui sont basées sur le rapport d’expérience utilisateur de chrome, et correspondent à des tests en conditions réelles. Le moteur de recherche regroupe les URLs en fonction de leur structure afin d’aider l’utilisateur à résoudre les problèmes par lot.

 

Dernièrement, votre agence Ajoo a présenté différentes techniques permettant de réduire le temps de chargement d’une page web. On retrouve par exemple l’optimisation des images, la mise en cache, l’activation de la compression ou l’optimisation des fichiers CSS.

Apple prend ses distances avec les GAFA

Google : une mise à jour importante à venir ?

Raccourcissement des URLS en Ligne : quels réducteur choisir

Google déploie les Shopping Ads sur Youtube

L’importance du référencement naturel

Vitesse du site : Google propose un nouveau rapport dans Search Console

Facebook : changement du logo de l’entreprise

Récupération et rachat des noms de domaine expirés en SEO : comment et pourquoi ?