Internet : Quels sont les mots de passe les moins sécurisés ?

Durant les dernières années, plusieurs études ont été réalisées par des organisations afin de cibler quels sont les mots de passe les plus utilisés et surtout les plus vulnérables, qu’il faut absolument éviter pour se protéger d’éventuelles cyberattaques.

Récemment, un classement des mots de passe les plus vulnérables au piratage a été mis en place par une étude britannique. Ainsi, le National Cyber Security Centre (NCSC) a étudié les 100.000 mots de passe les plus piratés durant des cyberattaques sur les dernières années.

Ce rapport, élaboré par le Naitonal Cyber Security Centre, vise avant tout à sensibiliser les utilisateurs sur l’importance dans le choix du mot de passe. « Reconnaître les mots de passe susceptibles de se faire pirater est une première étape importante », Confie ainsi Troy Hunt, chercheur en sécurité informatique.

Les mots de passe les plus piratés dans le monde :

Comme on peut s’y attendre, le top 10 des mots de passe les plus piratés comprend les mots de passe les plus connus avec à leur tête le fameux « 123456 ». D’après les chiffres communiqués par le NCSC, ce mot de passe serait utilisé par 23,6 millions d’internautes. La deuxième place est occupée par le non pas moins connu « 123456789 », qui compte à lui seul 7,7 millions d’utilisateurs. La dernière marche du podium revient enfin au mot de passe « qwerty », utilisé à ce jour par 3,8 millions d’internautes.

Voici le classement complet des 10 mots de passe les moins sécurisés au monde :

123456

123456789

Qwerty

Password

111111

12345678

Abc123

1234567

Password1

12345

L’étude menée critique aussi les internautes qui utilisent régulièrement un prénom en tant que mot  de passe. Les prénoms les plus recensés comme mots de passe sont Ashley, Michael, Daniel, Jessica et Charlie, qui sont utilisés respectivement par 432.276, 425.291, 368.227, 324.125 et 308.939 utilisateurs.

Ensuite plusieurs utilisateurs décident de choisir le nom d’une équipe de football ou d’un musicien comme mot de passe. Les exemples de Liverpool, Chelsea, Arsenal, blink182 ou 50cent sont présents sur le rapport. Enfin, les noms de personnage de fiction sont aussi régulièrement utilités tels que Superman ou Naruto.

« Nous comprenons que la cybersécurité peut sembler décourageante à beaucoup de gens. Mais la réutilisation d’un mot de passe piraté est un risque majeur qui peut être évité. De plus, personne ne devrait protéger des données sensibles avec un code que l’on peut deviner, comme son prénom, son équipe de football locale ou son groupe préféré » explique Dr Ian Levy, directeur technique au NCSC.

 

Pour conclure, afin de choisir un mot de passe sécurisé, il est conseillé de sortir du schéma classique, qui consiste à mette une majuscule au début et un symbole à la fin. Il faut de préférence choisir un code long et complexe, qui compte plusieurs symboles, ponctuations, chiffres, et bien sûr lettres.  Enfin, il est aussi possible de passer par un générateur de mots de passe afin de protéger ses informations, sur les réseaux sociaux notamment.

Influenceurs, influencés vs la prise de décision des consommateurs

Nouveauté sur Instagram : Faites des dons avec un Sticker!

Avoir une communication digitale réussie

Décryptage du baromètre 2019 des réseaux sociaux en France

Fonctionnement du remarketing sur Google

Transformation digitale de l’entreprise : les clés de la réussite

Comment améliorer sa communication sur Twitter

Data Is Power