1cfd4da8-0c05-4e13-80cb-7290417d8a85-original

Est-il possible de se positionner sur Google sans Backlinks ?

Dans le référencement, on évoque la plupart du temps 3 à 4 piliers SEO sur lesquels se reposent plusieurs actions à mettre en place afin de booster son site web et occuper les premières place sur les moteurs de recherche et notamment Google. Parmi les quatre piliers évoqués, on retrouve l’optimisation technique du site, le contenu (la sémantique), l’autorité (popularité) et finalement l’expérience utilisateur UX.

Les backlinks font partie des incontournables du pilier de l’autorité, et font donc automatiquement partie des piliers fondamentaux du référencement naturel. Malheureusement les dernières évolutions du moteur de recherche Google et ses algorithmes, spécialisent le filtre Pingouin, rendent l’optimisation du pilier de la popularité plus difficile et surtout plus onéreuse qu’avant.

Ainsi, plusieurs spécialistes du SEO se sont fixé l’objectif de réaliser les mêmes résultats sans se tourner vers des stratégies de Netlinking, même si une majorité des référenceurs ne peuvent pas envisager le SEO sans Backlinks. Les premiers cités sont convaincus qu’il est possible d’acquérir du trafic qualifié et d’avoir un bon positionnement sur Google en modifiant ses approches.

Quel est l’origine du positionnement sur Google sans Backlinks ?

La méthode « 1er sur Google » a vu le jour grâce à Anthony Trecher, directeur d’agences webmarketing durant 10 ans et aussi fondateur de la plateforme SEOQuantum. Il s’agit d’un outil en ligne d’analyse sémantique. Il s’agit d’une méthode qui permet pas à pas d’atteindre la 1ère position sur Google en se reposant sur les contenus et non les backlinks.

Quelle est la cible de cette méthode ?

Cette méthode proposée par Anthony Trecher s’adresse principalement aux personnes débutantes dans le monde du SEO mais aussi les rédacteurs web qui désirent perfectionner leurs contenus et optimiser ces derniers pour un meilleur référencement.

La Méthode 1er sur Google, c’est quoi au juste ?

Il s’agit de 6 modules d’apprentissage, mais aussi des exercices pratiques, des ressources / méthodologies et un coaching audio afin d’atteindre ses objectifs. L’idée est de sortir des sentiers battus en proposant une mini-formation SEO pour atteindre ses objectifs sur des requêtes peu ou semi-concurrentielles, et ce, sans avoir recours à des campagnes de netlinking.

La formation inclut plusieurs modules comme la construction d’une stratégie de contenu, l’identification des problèmes de l’internaute, l’apport de la valeur ajoutée à vos pages, l’importance des mots-clés pour la réalisation de chiffres d’affaires conséquents et la façon d’optimiser le contenu.

Faut-il arrêter toute stratégie de netlinking ?

 

Bien évidemment non, il existe plusieurs requêtes où l’autorité du domaine ne suffira pas. Dans ce cas-là, il faudra recourir à des techniques de création de liens. Durant cette étape, il est recommandé d’être très vigilant et d’être accompagné par un expert. Enfin, il ne faut surtout pas payer de prestation sur des résultats. Cela revient à dire que l’agence utilisera des techniques dangereuses à long terme. Enfin, l’autorité en elle-même peut être suffisante pour bien se positionner sur des niches ou des requêtes secondaires.

Passer par l’IA pour augmenter son classement serp

Google dévoile un nouveau design des résultats de recherche

La publicité débarque sur WhatsApp en 2020

Premier trimestre 2019 : le secteur de l’e-commerce maintient sa croissance dans l’hexagone

Comment utiliser le data SEO pour votre stratégie digitale ?

Comment trouver les meilleures idées de start-up?

Votre entreprise a-t-elle vraiment besoin d’une page Facebook ?

Présentation du Web2day : le grand festival du numérique