Social-media

Décryptage du baromètre 2019 des réseaux sociaux en France

Harris Interactive, l’entreprise d’études marketing et de sondages d’opinion, vient de publier la 7ème édition du baromètre annuel des médias sociaux. Il y décrypte principalement les habitudes des utilisateurs français sur les réseaux sociaux, mais aussi leurs rapports aux marques, et enfin les nouvelles tendances sociales qui ont vu le jour.

Cette enquête en ligne a été menée auprès de 2001 internautes français âgés de plus de 15 ans durant le mois de février 2019.

Les français encore plus actifs sur les réseaux sociaux :

L’enquête a démontré une utilisation encore plus importante des messageries sociales en France. Ce sont pas moins de 77% des français qui sont actifs sur les différents réseaux sociaux contre un chiffre de 75% l’année dernière. De plus, ces utilisateurs sont actifs sur 3,7 plateformes en moyenne. A noter que 4 visiteurs sur 10 s’y rendent pour rechercher des informations sur une marque, un produit, ou un service.

Facebook, toujours la plateforme sociale numéro un :

Facebook demeure la plateforme préférée de 60% des répondants durant cette enquête. Juste après on retrouve Messenger, application également reliée au groupe, qui est utilisée par 46% des internautes. Le podium est clôturé par WhatsApp, qui recueille quant à elle 33% d’utilisateurs, alors qu’Instagram arrive en 5ème position avec 26%. On remarque ainsi que malgré les scandales qui ont éclaboussé le réseau social et son fondateur Mark Zuckerberg, ce dernier continue à occuper la première place mais ne progresse plus.

La tendance Dark Social :

Les internautes ont dernièrement investi d’autres applications du groupe Facebook, qui garantissent un meilleur respect de la vie privée. Ainsi, 66% des questionnés ont utilisé une application de messagerie durant le mois en cours (Messenger et WhatsApp).

Une méfiance grandissante vis-à-vis des réseaux sociaux :

En effet, la méfiance des internautes envers les réseaux sociaux reste importante depuis le scandale de Cambridge Analytica en 2018. Ce sont pas moins de 89% des répondants qui assurent être méfiants concernant les informations qui circulent sur les réseaux sociaux. De plus, 87 des interrogés sont prudents par rapport aux contenus  publiés sur ces plateformes.

Malgré cette réticence de la part des internautes, les réseaux sociaux sont les plateformes privilégiées afin de s’informer d’après 64% des internautes. Ces derniers accordent du crédit aux publications des médias traditionnels et se sentent capables de distinguer une information correcte d’une intox. Enfin, 68% des questionnés se disent capables de choisir des sources d’information fiable.

Quelques chiffres sur les réseaux sociaux :

Youtube : 34% des répondants ont utilisé la plateforme au cours du mois et 20% l’utilisent chaque jour.

Instagram : 18% des questionnés l’utilisent chaque jour.

Millenials (18-34) et GenZ (-de 18) : progression flagrante des plateformes Twitch, Discord et enfin Tik Tok.

Young Addict Fan (YAF) : personnes présentes sur une moyenne de 7 plateformes et qui représentent 20% des répondants.

 

Communic’ Actives : typologie de socionaute en particulier féminine, représentant aussi 20% de personnes sondées. Elles sont très engagées sur les médias sociaux sans pour autant être engagée avec les marques.

Google : vers une pénalisation des sous-domaines loués et non liés au domaine principal ?

Désindexer des pages web et fichiers de Google en 2019

Bing Ads permet désormais de personnaliser ses annonces

Babbar, le nouvel acteur de l’analyse de backlinks voit le jour

Comment bien utiliser Google Keyword Planner

Passer par l’IA pour augmenter son classement serp

Google dévoile un nouveau design des résultats de recherche

La publicité débarque sur WhatsApp en 2020